Les Dina Mann chantent les louanges des Marsupiloupettes !

Publié le par Les Marsupiloupettes

 

LES NOUVELLES "XENA" DU FILET

Dina Mann


illus-marsupil-dina-coul.jpg

 

Oui, elles le savent c’est imprononçable.

 

On a beau s’entraîner, une légère baisse de concentration, un imperceptible moment d’égarement ou pire, une fatale gorgée d’alcool de trop et c’est le bafouillage assuré.

 

C’est que… une Légende se bâti sur du costaud comme il faut pour ne pas risquer d’être reléguée aux confins de l’oubli collectif après seulement deux générations !

 

Nos volleyeuses favorites l’ont bien compris : la postérité commence par là.

 

Et comme elles ne font pas dans l’amateurisme, voici la Légende Urbaine et cosmopolitaine incontournable de la saison et des millénaires à venir :

 

celle des MARSUPILOUPETTES Aux Gay Games 2010 ou l’apothéose de l’imprononçable, le  must de la Légende Légendaire.

 

Pour les profanes traduisons : les mar – su – pi – lou – pet – tes – aux – gay – ga – mes (remarquez, ça aide pas forcément…)

 

Imaginez…

 

Si, si allez-y… détendez vous… fermez les yeux et n’écoutez que le son de la voix narrative… une voix suave… intense… légèrement caverneuse… qui scande chaque mot avec une inspiration toute féline :

 

Baboun… Elo… Maïwi… Coconut… Marjo… Malice… Devon… Mais aussi… Momo, Syl et Véro… Pour le renfort… Et enfin… Chumli, la kiné… Pour les bobos, les coups et les bosses… Sans oublier… Radiocancan… Pour la com’ et les ragots…

 

Oui, imaginez…

 

Ce… cheptel… de femelles… ardentes ! lascives ! athlétiques !

 

(Heu… pardonnez, la voix narrative s’emballe… Mmh, encore un coup de Fée Romone. Reprenons :)

 

Cette équipe de volleyeuses hors pair qui allie beautés musclées, régionalismes marqués et challenge à relever. Une formation éclectique et complémentaire à l’assaut de la médaille olympique. Car oui, si une Légende a ses personnages, ses héroïnes et ses déesses, elle a aussi et surtout sa quête, son dessein, son Graal.

 

Ici encore les Marsupiloupettes (à vos souhaits) font preuve d’un appétit touchant à la gloutonnerie et en matière d’ambition ne se refusent rien :

 

Nos volleyeuses chéries représentent l’équipe française de Volley féminin en catégorie B aux prochains Gay Games 2010 à Cologne, du 31/07 au 07/08.

 

Hé oui, rien que ça. Applaudissements siouplaît !

 

Ah… Cologne… Ses vestiges romains disposés en arc-en-ciel autour du Cirque pour déchaîner les passions saphiques… Son inénarrable  gastronomie que même trente ans après, le croque-monsieur à l’ananas te chiffonne encore l’estomac (et le nique-madame à la banane ?)… Sa slim & black cathédrale qui pointe ses tours fuselées vers un ciel typiquement rhénan… sa langue, le Kölsch, que seul-e-s les alscien-ne-s comprennent… Son quartier gay encore plus réputé que celui de Berlin (paraît-il, ce qui n’est pas peu dire !)… Et bien sûr ses olympiades, à la chromatique saphico-gayique (quelle poésie…).

 

C’est dans ce cadre privilégié que nos héroïnes vont tâter… de l’aventure.

 

Dix filles volontaires, un terrain, un filet, un ballon… et le rêve à portée de main. Bon, pour les règles, on potasse, tout comme la chargée de com’, mais promis on sera au top en temps voulu.

 

Pour l’heure les muscles d’acier se moulent à l’entraînement (et hopla une chope. Et rehopla une pompe), les nerfs s’affûtent de toute la stratégie nécessaire, les sang-froid se tissent aux mailles du filet, et l’esprit d’équipe s’aiguise selon des méthodes que nous ne trahirons pas. Même les espions des services les plus secrets, avides et méchants à souhait, ne nous feront pas cracher le morceau (aïe ! Chérie, Bond m’a pincée !).

 

Le sport, pour nos Xéna du filet, c’est « la participation, l’ouverture et le dépassement de soi. »

 

Le rêve est olympique, une médaille (pas en chocolat, hein ?) serait la plus belle des récompenses. Mais l’important reste d’y participer pour lutter contre les discriminations, quelles qu’elles soient.

 

Alors par soutien et solidarité, entraînez-vous à prononcer ce nom qui brillera bientôt dans nos cieux olympiens, tenez vos paumes en applaudissement d’avance, éclaircissez vos glottes pour hurler les Hourrrraaaas ! et…

 

« Service ! »

 

Dina MANN

Publié dans Actu

Commenter cet article

Malice 29/07/2010 19:47


Magnifique texte ! :-)
Merci Dina Mann...
Plus qu'1 jours avant le grand départ !
Bises !


Les Marsupiloupettes 29/07/2010 02:36


Merci Laëtitia !!!


Laetitia LAURENT 28/07/2010 10:31


Allez les Marsupiloupettes, déchirez tout et ramenez une médaille, mais surtout éclatez vous !!